Comment se protéger

Aujourd’hui j’ai envie de vous raconter une très courte histoire qui va vous protéger contre la négativité des autres personnes…

Un jour, quelqu’un vint voir Socrate et lui dit :

– Écoute Socrate, il faut que je te raconte comment ton ami s’est conduit.

Arrête ! Interrompit l’homme sage. As-tu passé ce que tu as à me dire à travers les trois tamis ?

– Trois tamis ? dit l’autre, empli d’étonnement.

– Oui, mon bon ami : trois tamis. Examinons si ce que tu a as à me dire peut passer par les trois tamis. Le premier est de celui de la Vérité. As-tu contrôlé si ce que tu as à me dire est vrai ?

– Non; je l’ai entendu raconter, et …

– Bien, bien. Mais assurément, tu l’as fait passer à travers le deuxième tamis. C’est celui de la Bonté. Ce que tu veux me dire, si ce n’est pas tout à fait vrai, est-ce au moins quelque chose de bon ?

Hésitant, l’autre répondit : non, ce n’est pas quelque chose de bon, au contraire …

– Hum, dit le Sage, essayons de nous servir du troisième tamis, et voyons s’il est Utile de me raconter ce que tu as à me dire …

– Utile ? Pas précisément.

– Eh bien, dit Socrate en souriant, si ce que tu as à me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir, et quant à toi, je te conseille de l’oublier …

Cette petite conversation vous montre avec simplicité comment Socrate FILTRE les conversations toxiques.

Et VOUS devriez faire comme Socrate !

Cela semble assez logique de ne pas vouloir écouter ce qui n’est :

  • Ni vrai…
  • Ni bon…
  • Ni utile…

Cela vous évitera d’avoir des pensées négatives qui n’ont absolument pas lieu d’être. Vous éviterez également d’avoir une mauvaise image d’autres personnes alors que vous ne savez même pas si ce que vous avez entendu est vrai.

Ainsi je vous invite à demander à votre interlocuteur si ce qu’il s’apprête à vous raconter passe par les 3 tamis ! Et aussi à vous demander vous-même, avant de prendre la parole, si ce que vous avez à dire est vrai, bon et/ou utile.

Avec cela vous allez déjà :

  1. Gagner du temps en évitant des conversations qui n’ont pas d’utilité et qui ne vous amusent pas.
  2. Éviter de concentrer votre attention sur le négatif.
  3. Avoir une image plus vraie et plus positive des personnes qui vous entourent.

Pour résumer cet email, voici les 3 questions que vous devez vous poser ou poser à votre interlocuteur avant de parler de quelqu’un d’autre :

  1. Est-ce que cela est vrai ?
  2. Est-ce que cela est bon ?
  3. Est-ce que cela est utile ?

Pensez maintenant à prendre du recul lors de vos conversations pour toujours vous poser ces 3 questions. Votre quotidien en sera tellement meilleur !Maintenant, passez à l’action et continuez d’élever votre vibration !

Merci pour votre visite et j’espère que cette histoire vous a plu. Si oui, partagez là avec vos amis et sur les réseaux sociaux. Je vous conseille aussi de vous abonner à mon blog afin de toujours recevoir mes articles au fur et à mesure de leurs publications. Comme c’est samedi, je viens vous souhaiter un bon week-end.

Laissez vos commentaires et vos appréciations ci-dessous et je vous dis à bientôt

    Facebook 0 Twitter 0 Linkedin 0 Mail

    Démarrez une conversation

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.