Histoire du jour

Aujourd’hui je vous propose une jolie histoire écrite par Stéphane et qui m’a beaucoup plu.

Quand elle regarde droit devant, Florence Chadwick ne voit rien d’autre qu’un épais mur de brouillard. Son corps est tout engourdi.

Elle a nagé pendant presque seize heures.

Elle était déjà la première femme à traverser la Manche dans les deux sens. Aujourd’hui, à 34 ans, son but est de devenir la première femme à nager de l’île de Catalina à la côte californienne.

Ce matin du 4 juillet 1952, la mer est comme un bain de glace et le brouillard est si dense qu’elle a du mal à distinguer les bateaux de soutien qui l’accompagnent. Des requins foncent vers sa silhouette solitaire avant d’être chassés à coup de carabine.

Pendant des heures, elle lutte contre le froid glacial de l’océan qui l’emprisonne tandis que des millions de téléspectateurs l’observent en direct sur une chaîne de télévision nationale.

Dans un des bateaux qui l’accompagnent se trouvent sa mère et son entraîneur qui lui envoient des encouragements. Ils lui disent que ce n’est plus très loin.

Mais tout ce qu’elle pouvait voir est le brouillard.

Ils l’exhortent à ne pas abandonner. Florence n’a jamais abandonné. . . jusqu’à cet instant. Alors qu’il ne lui reste plus qu’un demi-mile à parcourir, elle demanda qu’on la sorte de l’eau.

Quelques heures plus tard, encore toute transie de froid, elle confiait à un journaliste :

« Ecoutez, je ne cherche pas à me justifier, mais si j’avais pu voir la terre, je serais allée jusqu’au bout ».

Ce n’était ni la fatigue ni l’eau glaciale qui a eu raison d’elle. C’était le brouillard.

Elle était dans l’impossibilité de voir son but.

Deux mois plus tard, elle essaya de nouveau. Cette fois-ci, malgré le même brouillard épais, elle nagea avec une foi intacte et son but clairement visualisé dans son esprit.

Elle savait que quelque part derrière le brouillard se trouve la terre ferme. Et cette fois-ci elle réussit !

Florence Chadwick devint la première femme à traverser la mer de Catalina, pulvérisant ainsi le record masculin de deux bonnes heures !

Même si vous ne pouvez pas voir votre but avec vos yeux, vous pouvez toujours le voir avec votre esprit. Que ceci soit la force qui vous amène là où vous désirez aller !

Voici la citation du jour :

« Aux grandes âmes, les grands challenges »

De : Anne Marquier

Pour terminer cette article j’ai une question à vous demander : aimeriez vous connaitre un plan B pour augmenter votre pouvoir d’achat ,simplement en changeant vos modes de paiement ?? si oui laissez moi un commentaire.

Phrases positives

Ma photo

bonjour mes chers visiteurs

Comment allez vous aujourd’hui ? Quoi de neuf chez vous et quels sont vos projets pour cette nouvelle année 2022 en espérant qu’elle sera meilleure que l’année 2021.

Aujourd’hui je veux partager quelques phrases positives

  • Nous sommes tous des êtres humains avec nos forces

et faiblesses. pensée de Mahatma Gandhi !

  • Un homme n’est que le produit de ses pensées.

Ce qu’il pense, il le devient !

  • Le battant apporte toujours une solution

Le perdant pose toujours un problème

Le battant a toujours un plan

Le perdant a toujours des excuses

Le battant dit « je le fais »

Le perdant dit « ce n’est pas mon affaire »

Le battant voit une solution pour chaque problème

Le perdant voit un problème pour chaque solution

Le battant pense que c’est sans doute difficile, mais réalisable

Le perdant pense que c’est sans doute réalisable, mais trop difficile

Le monde

Merci pour votre visite et je vous donne rendez-vous pour mon prochain article . Je vous souhaite une très bonne fin de semaine et un très bon weed-end

Le grand saut

Bon dimanche

Tout d’abord bienvenue sur cet article ! Si vous n’avez pas vu mes précédents articles je viens vous souhaiter une très bonne et heureuse année 2022 ; qu’elle vous garde en très bonne santé et qu’elle voit la réalisation de tous vos désirs et vos objectifs.!

Mon très grand chéri ROBERT

Aujourd’hui je veux partager avec vous quelques citations positives afin de vous donner du baume au coeur.

J’espère que ces quelques citations positives vous ont plu. Je vous remercie de votre visite et je vous donne rendez-vous sur mon prochain article. Je vous conseille aussi de vous abonner à mon blog et ainsi vous serez prévenus quand je publie un nouvel article.

Mon grand chéri avec mon frère et ma soeur

Vu le décès de mon grand chéri Robert le 4 octobre , je serais beaucoup plus disponible. Je vous souhaite un très bon dimanche et une très bonne semaine à bientôt.!!

moi-même

bonjour

Aujourd’hui je viens vers vous pour vous souhaiter une très bonne et heureuse année 2022. Que cette année voit la réalisation de tous vos désirs et vos projets.

A faire tous les jours

Quels sont vos objectifs? Les avez vous déjà inscrits sur une feuille ?Les avez-vous établis à court ,moyen et long terme car c’est très important de le faire pour avancer dans la vie.

Si vous n’avez pas lu mon précédent article , je vous rappelle que mon très cher mari ROBERT est décédé le 4 octobre 2021. Il avait 97 ans et il était devenu alzheimer suite au décès de mon frère Hubert : ils étaient très proches l’un de l’autre.

Ce jour la nous revenions d’une promenade en ville.Il poussait le fauteuil et moi je marchais à côté de lui. En voulant ramasser une feuille je suis tombée.Un monsieur a eu la gentillesse de m’aider à me relever : c’etait un mercredi après midi.

MON GRAND CHERI ROBERT

Le jeudi le médecin est venu me prescrivant une radio du col du fémur.Dans la nuit de jeudi à vendredi ,à 4 heures du matin, je me suis levée pour aller aux toilettes; j’ai eu tellement mal que je pouvais à peine bouger; donc j’ai appelé les pompiers pour nous amener aux urgences car je ne pouvais pas laisser mon mari tout seul.

Arrivés aux urgences je leur ais dit qu’il ne fallait pas nous séparer et qu’il fallait nous mettre dans la même chambre: j’avais beau insisté mais en vain.La radio a donc bien montré la fracture du col de fémur. Donc j’étais installée dans une chambre en chirurgie .Le lendemain j’ai appris qu’on avait installé mon mari en médecine.Le jour même j’étais opérée. J’avais beau demandé de voir mon mari ou essayé de l’appeler mais sans résultat.

mon frère et ma soeur

Le lundi après-midi le médecin est venu m’annoncer que mon mari était décédé suite à un avc et une crise cardiaque.Huit jours après j’ai organisé une cérémonie mortuaire dans le sous-sol de l’hopital( étaient présents ma cousine MARIE LAURE, mon cousin Maurice, Karima et mon auxiliaire de vie). puis il a été transporté à Vidauban pour être incinéré.A mon retour du centre de rééducation j’ai pu récupéré son urne que j’ai mis à côté de mon frère et de ma soeur.

Je savais que le jour où on serait séparé il n’y survivrait pas car on avait 47 ans de mariage et qu’on était très fusionnel. On ne se quittait jamais. Les week-end où j’allais à un tournoi de scrabble je l’appelais au moins 3-4 fois sinon c’était jamais. Il fallait absolument qu’on puisse se parler.

J’ai eu beaucoup de chance d’avoir un époux comme mon mari : il n’y a pas de maris comme lui ; il était d’une gentillesse incommensurable. Je l’adore et il restera toujours gravé dans mon esprit et mon coeur.

J’espère que je ne vous ai pas trop ennuyé à vous raconter mon malheur mais cela me fait beaucoup de bien de pouvoir en reparler. J’ai beaucoup de mal à surmonter cette épreuve.Chaque fois que j’en parle j’ai les larmes aux yeux. On a vécu des moments très heureux qui sont gravés dans ma mémoire : je remercie l’univers de m’avoir envoyé un mari si gentil et il n’existe pas deux personnes aussi bon et si disponible que mon grand chéri!!!

Nous deux

Je vous remercie d’avoir pu lire cet article et je vous donne rendez-vous sur mon prochain article qui , j’en suis sûr, sera plus gai que celui-ci mais il fallait que je le fasse pour me soulager et surmonter cette situation!!

Décès de mon mari

Mon très cher mari

Bonjour mes très chers lecteurs et abonnés

Aujourd’hui je reviens vers vous pour vous raconter comment mon très cher mari Robert est décédé le 4 octobre 2021 car il me manque beaucoup et cela me fait beaucoup de bien de pouvoir en reparler.

Le mercredi 29 septembre, comme d’habitude , nous sommes allés nous promener en ville. Nous avons mangé une gaufre à une terrasse qui se trouve sur le port. 

En revenant à la maison Robert poussait le fauteuil roulant et j’étais à côté de lui.Dans notre rue j’ai voulu enlever une feuille pour qu’il ne le fasse pas.Je suis tombée et un monsieur m’a aidée à me relever. Tout doucement nous sommes rentrés à la maison.Le lendemain ,jeudi, j’en ai parlé à l’infirmière qui a appelé notre médecin traitant qui m’a prescrit une radio à faire le lendemain après-midi.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, à 4 heures du matin je suis allée aux toilettes. En voulant me relever j’ai eu tellement mal que j’ai  appelé les pompiers .Ils m’ont demandé ce qu’on allait faire de mon très cher mari: j’ai répondu qu’il n’était pas question qu’on se sépare. Ils nous ont donc amené tous les deux aux urgences .Ils ont fait une radio qui a montré une fracture du col de fémur ,côté gauche. Je leur ai dit qu’il fallait absolument qu’ils nous mettent dans la même chambre mais peine perdue. Pendant que les infirmières s’occupaient de moi  , Robert venait me faire des gros bisous et allait voir ce que le personnel faisait.

Robert ,Ginette et Hubert

Au bout d’un certain temps on m’a installé dans une chambre côté clinique .Donc le même jour j’étais opérée et on m’a mis une prothèse du col de fémur. Je me suis renseignée pour savoir où se trouvait Robert.J’ai donc appris qu’il était en médecin dans le même centre que moi car d’un côté il y a la clinique(chirurgie) et de l’autre la médecine. J’avais beau demandé à aller le voir ou l’appeler mais toutes mes demandes étaient en vain.

Le lundi 4 octobre, à 15 heures, le docteur de la médecine est venu me voir pour me dire qu’il avait fait un  AVC , un arrêt cardiaque ,qu’il avait réingurgité son vomi entraînant son décès.

Par la suite l’assistance sociale de l’hôpital est venue me voir pour organiser ses obsèques.Vu mon problème nous avons organisé une petite cérémonie mortuaire après laquelle il a été emmené au crématorium de Draguignan pour être incinéré.

  Je savais que le jour où on nous séparerait ,je signerais sa mort car il ne supportait pas qu’on soit séparé. Au début de sa maladie ALZHEIMER,quand j’allais faire mes courses et que je sortais du magasin il se trouvait devant car il était venu me rejoindre.Il ne pouvait pas rester sans moi.

Mon cher et tendre mari que je n’oublierais jamais

C’est pourquoi ,avec notre médecin traitant ,nous avons fait les démarches pour que j’ai une auxiliaire de vie.Elle s’appelle Sonia et c’est une perle .

Le lendemain de la cérémonie j’ai été emmené au centre de rééducation de Draguignan; Heureusement que j’ais Sonia à qui j’avais donné une clé de la maison et ainsi quand j’avais besoin de quelque chose elle allait le chercher.J’ai  eu aussi l’aide de MOMO , le mari de Sarah qui était venu chez nous en Alsace pour faire ses différentes études  d’abord le lycée puis l’école d’infirmière.

IL faut dire que toute ma famille et tous mes amis sont en Alsace : donc je me retrouve seule ici.

En revenant du centre de rééducation j’ai contacté les pompes funèbres  pour récupérer l’urne de mon mari que j’ai mis à côté de celles de Ginette et de Hubert. C’est la mort de mon frère Hubert qui a entraîné la dégradation mentale de mon très cher époux  car ils étaient très proches l’un de l’autre ,robert était comme son papa pour lui .Nous avons toujours habité ensemble aussi bien en Alsace qu’ici à Cavalaire sur mer.

J’espère que je ne vous ais pas ennuyés avec mon problème.Dans mes prochains articles je vais aborder des sujets plus agréables et plus joyeux. A  propos quels sujets vous intéresseraient ; développement personnel , des vidéos ,marketing relationnel etc .

Un très grand merci de votre visite et à bientôt

Monsieur Robert mon très cher Mari et époux