Catégorie : 5-Santé et bien-être

Conseils de santé

Connaissez-vous le Docteur Kousmine ?

Cette femme, médecin, a guérit des personnes atteintes de maladies comme la sclérose en plaques avec un régime adapté. Les principes alimentaires qu’elle préconise sont l’assurance d’une bonne santé.

Même s’il n’est pas toujours facile de suivre ces conseils, il faudrait tendre à s’en approcher le plus possible.

Dans le guide nutrition que je vous ai offert lors de votre inscription, je vous ai donné 10 règles à suivre. Vous pouvez commencer par les appliquer.

Plutôt que de vous donner des règles strictes de nutrition, je vais essayer de vous faire comprendre comment fonctionne notre organisme.

PETIT DEJEUNER

Comment vient la maladie

Si vous possédez une voiture vous ne la laissez pas sans faire de révisions pour qu’elle fonctionne toujours bien. Vous faites de la prévention car vous ne souhaitez pas être en panne. Pour votre santé, c’est un peu pareil. Il faudrait, autant que faire ce peu, appliquer cette règle de la prévention.

La maladie est due à des erreurs de mode de vie ou de comportement. La santé n’est pas un dû, elle se mérite par des efforts quotidiens. Il faut être à l’écoute de son corps en harmonie avec la nature.

L’alimentation est indispensable car elle amène le carburant nécessaire au fonctionnement du corps. De plus elle permet d’améliorer le renouvellement cellulaire et la réparation des tissus lésés.

Vous connaissez certainement cette maxime :
« Nous sommes ce que nous mangeons »

C’est on ne peut plus vrai !

Nous avons la chance que notre corps a une capacité d’adaptation extraordinaire et même si l’alimentation n’est pas des meilleures il arrive à s’ne contenter. Seulement si l’alimentation est de moindre qualité les déchets rejetés dans notre corps sont plus nombreux et plus difficiles à éliminer.

Cette accumulation de toxines dans le corps engendre la maladie à plus ou moins long terme.

Avec les habitudes alimentaires actuelles, basées sur la gourmandise plus que sur le besoin, le manque de légumes frais et de fibres est important.

L’agriculture industrielle qui a comme objectif, la productivité maximum, crée de nouvelles variétés de semences et utilise des pesticides. Cela va l’encontre de notre bonne santé.

On trouve de plus en plus de plats ou aliments prêts à être mangés mais ils contiennent des additifs : colorants, agents de sapidité, conservateur et antioxydants.

Même si notre corps s’adapte, il lui manque des nutriments essentiels. Il va donc puiser dans ses réserves ou en constituer d’autres qui seront à l’origine des maladies.

Il ne s’agit pas de se priver de tout et une erreur alimentaire occasionnelle n’aura pas de conséquence. C’est l’accumulation des erreurs, chaque jour qui vont engendrer le surpoids, les maladies cardio-vasculaires, etc…

L’énergie des aliments

Commençons par une citation de Francis Thompson :

« Toutes choses par un pouvoir immortel
De près ou de loin,
De manière secrète
Les unes aux autres sont reliées
Si bien que tu ne peux cueillir une fleur
Sans troubler une étoile. »

L’eau c’est la vie ! Et pour cause ?

Les hommes, animaux et végétaux contiennent tous de l’eau en plus ou moins grande proportion.

L’eau transporte les substances nécessaires au fonctionnement et à l’entretien de notre corps. Elle permet aussi d’éliminer les déchets accumulés dans l’urine, la transpiration ou les selles.

L’eau a une énergie et notre corps en contient au moins 70%.

L’énergie vitale

Tout ce qui vit sur terre et dans l’univers est constitué d’une centaine d’éléments simples, les atomes. Notre corps n’échappe pas à cette loi. Notre corps est constitué de quantités importantes d’éléments constitutifs de notre planète.

L’énergie et la matière sont indissociables. La matière a besoin de l’énergie et l’énergie a besoin d’un support. C’est le soleil et les rayons cosmiques qui interviennent dans le processus d’activation de la matière.

Ainsi les végétaux utilisent l’énergie emmagasinée dans l’eau sous l’action du soleil.

Je ne vais pas vous faire un cours sur l’énergie mais il faut que vous compreniez qu’un légume qui a poussé naturellement sous le soleil n’aura pas la même énergie que celui qui aura poussé dans une serre à la lumière artificielle.

C’est une des raisons pour laquelle il est important de manger de préférence des fruits et légumes de saison qui sont gorgés de bonne énergie.

Dans le guide nutrition que vous avez pu télécharger, je vous ai indiqué 2 types d’aliments, recommandés ou pas.

En réalité il existe 4 catégories d’aliments d’après les mesures d’énergie vitale réalisées par A Simoneton en 1923. Pendant 30 ans il a mesuré la longueur d’ondes de tous les produits alimentaires naturels et industriels et il a pu démontrer que les ondes favorables à la vie se situent dans le spectre solaire entre 2000 et 10 000 angströms (Ă).

Les catégories d’aliments

  • Aliments de qualité supérieure (radio-vitalité autour de 6500 Ă) : les fruits frais bien mûrs, les légumes, les céréales, les fruits oléagineux, les poissons, les crustacés, les œufs frais du jour, le beurre très frais, les fromages non fermentés (fromages blancs).
  • Aliments de soutien (radio-vitalité de 3000 à 6500 Ă) : les légumes cuits à l’eau bouillante, le sucre de canne, le miel, le vin, le lait frais.
  • Aliments inférieurs (radio-vitalité inférieure à  3000 Ă) : les abats, la charcuterie, la viande cuite, le lait bouilli, les œufs de plus de 15j, le café, le thé, le chocolat, les confitures, les fromages fermentés, le pain blanc.
  • Aliments « morts » (radio-vitalité de 0 Ă) : les graisses végétales et les margarines végétales, les conserves, les alcools, le sucre blanc raffiné et certaines farines alimentaires.

Les aliments les plus sains sont ceux qui contiennent le plus de vitamines et qui sont les plus nourrissants. Certains types de cuisson altèrent la qualité des aliments il faudra donc éviter les cuissons sur feu vif et préférer les cuissons  à la vapeur. Les aliments pasteurisés ne gardent que peu  de leurs qualités et ceux en conserve les ont totalement perdues.

Vous préférerez les aliments frais et choisissez des laitages au lait cru non pasteurisé.

Éviter les aliments morts qui ne vous apporteront aucun nutriment. En mangeant ces aliments vous aurez très vite faim et vous devrez à nouveau manger. Le stockage des graisses est alors garanti.

Un très grand merci pour votre visite et j’espère que vous avez apprécié cet article. J’aimerais bien savoir ce que vous en pensez et j’attends avec impatience vos suggestions qui pourraient me donner des idées pour mes prochains articles.

Où mène notre style de vie??

comment gagner de l'argent tous les joursOù mène notre style de vie ?

Au cours des prochains articles je vais mettre l’accent sur notre style de vie,sur les conséquences que peut entrainer ce style de vie

Dans ce premier article je vais aborder un sujet que je considère très important et qui concerne notre style Vous êtes vous posés la  question suivante :ou mène mon style de vie ?Avez vous réfléchis sur votre mode de vie ?Où est ce que je vais aboutir si je continue à vivre de cette façon là Je vais y répondre!!!

Lire la suite « Où mène notre style de vie?? »

Les conséquences de la consommation viande

que vous inspire cette photoLes conséquences de la consommation de la viande

J’ai lu dans un article les conséquences suivantes.La nourriture consommée par les seuls bovins permettrait de nourrir 8,7 milliards de personnes,soit plus d’humains qu’il y en a sur terre.

Eau :

Plus de 3.000 litres d’eau sont nécessaires pour produire un steak de 160 g, alors que le même poids de blé ne demande que 72 litres.Ceci est une question importante .A l’heure actuelle où partout nous parlons de restriction d’eau et donc de manque d’eau !Les faits suivants sont tirés d’un article reçu ce matin par mail qui me fait réfléchir et que je voudrais partager avec vous pour que ,comme moi ,vous preniez conscience de ces faits et  de ces différents chiffres qui m’ont fait sursautée !!!Un végétarien consomme indirectement 1.000 litres d’eau par jour,contre 15.000 pour un mangeur de viande.

Lire la suite « Les conséquences de la consommation viande »